Alors que les pays sont à des stades différents dans la crise du COVID, dans le monde, actuellement 1,2 milliard d’enfants dans 186 pays ne peuvent plus se rendre à l’école du fait de leur fermeture. Et bien qu’en France, certaines écoles commenceront à rouvrir dès le 11 Mai, en Corée du Sud, pays jugé exemplaire dans sa réponse au virus, les élèves continuent de prendre leurs cours en ligne.

Les cours en ligne : la solution du monde de l’éducation au COVID

Avec ce soudain changement hors de la salle de classe dans de nombreuses régions du monde, certains se demandent si l’adoption de l’apprentissage en ligne continuera à persister après la pandémie, et comment un tel changement affecterait le monde de l’éducation.

Même avant le COVID, il y avait déjà une croissance et une adoption élevées des technologies dans le monde de l’éducation. Pour autant, la brutalité du virus a révélé les failles et la lenteur de cette adoption, en mettant sous pression toute l’éducation nationale, qui a dû se réinventer avec les moyens du bord, tel que les outils de visioconférence.

En réponse à une demande importante, de nombreuses plateformes d’apprentissage en ligne ont dû se développer rapidement. C’est le cas, par exemple en Chine, où des milliers de cours en ligne ont été ajouté dans des curriculum d’universités, tel que la prestigieuse Université de Zhejiang.

Beaucoup d’experts de l’éducation sont persuadés qu’un nouveau modèle hybride d’éducation est en train d’émerger, comportant de nombreux bénéfices : « Je pense que l’intégration des technologies dans l’éducation sera encore accélérée, et que l’éducation en ligne deviendra, à terme, une composante indispensable de l’éducation scolaire. » affirme Wang Tao, vice-président de Tencent Education.

L’apprentissage en ligne est-il efficace ?

Alors que le e-learning est en plein essor, une question intéresse tout particulièrement les parents et les experts de l’éducation : l’apprentissage en ligne est-il efficace ?

Pour ceux qui ont accès à la bonne technologie, il est prouvé que l’apprentissage en ligne peut effectivement être plus efficace de plusieurs façons. Les recherches scientifiques montrent qu’en moyenne, les élèves retiennent 25 à 60% de contenu en plus lorsqu’ils apprennent en ligne, contre seulement 8 à 10% en classe. Cela est principalement dû au fait que les étudiants peuvent apprendre plus rapidement en ligne : l’apprentissage en ligne nécessite 40 à 60% moins de temps pour apprendre que dans une salle de classe traditionnelle, car les élèves peuvent apprendre à leur propre rythme, revenir en arrière et revoir, sauter ou accélérer les concepts à leur guise, etc…

Il est clair que cette pandémie a complètement perturbé un système éducatif qui, selon beaucoup, perdait déjà de sa pertinence. Dans son livre, 21 leçons pour le 21e siècle, le chercheur Yuval Noah Harari décrit comment les écoles continuent de se concentrer sur les compétences académiques trop traditionnelles, en plein essoufflement. Le passage à l’apprentissage en ligne pourrait être le catalyseur pour créer une nouvelle méthode d’éducation plus efficace. Et c’est le pari que nous avons décidé de faire, chez KODS.

Article inspiré du World Economic Forum